Les vitamines B9 et les femmes enceintes

Les femmes enceintes demandent un apport en minéraux spécifiques, notamment les vitamines B9. Ces dernières, aussi connues sous le nom d’acide folique, sont même des indispensables pour les femmes traversant cette expérience unique. De plus, la grossesse demande toujours un sérieux renforcement au niveau de l’alimentation puisqu’elle demande un plan nutritionnel bien complet. Une augmentation des besoins en calories et en minéraux y est donc fondamentale, et les vitamines B9 se retrouvent parmi les plus essentiels. Les premières semaines de grossesse sont les plus à avoir besoin de ces minéraux, même si ces derniers doivent toujours être en grande quantité lors de l’allaitement. En effet, les B9 ne sont pas produites par l’organisme. Les femmes doivent ainsi les rechercher dans les plantes avant et après la grossesse.

Les rôles des vitamines B9

Les rôles des vitamines B9 se rapportent justement sur les faits marquants de la grossesse, notamment les réactions chez les femmes en ces périodes. En effet, ces minéraux contribuent grandement dans la division et la croissance cellulaire, un fait qui est fortement qui est directement lié au développement du  fœtus dans le ventre des femmes enceintes. Aussi, les cellules sanguines et nerveuses se voient en grande forme et présente une croissance optimale avec une dose convenable de vitamines B9 dans le corps. Par ailleurs, ces substances animent également la communication entre les neurones contribuant ainsi au maintien favorable de la mémoire. Toujours dans cette rubrique préservation, le renforcement du système immunitaire est surement l’atout le plus conséquent des vitamines B9 chez les femmes enceintes, elles qui ne sont pas censé être malades durant les 9 mois de gestation.

Vitamines B9 en faible quantité, quelles conséquences ?

Les carences en vitamines B9 chez les femmes enceintes sont très récurrentes. La sévérité des conséquences dépend du stade de la grossesse et sa typologie. Les femmes qui attendent des jumeaux ou des triplés sont fortement atteintes de cette pathologie, au même titre que celles qui présentent des grossesses trop successives et à intervalles proches. Les allaitements prolongés, entre autres, sont également les sources de cette carence, mais les conséquences les plus néfastes s’identifient essentiellement lors de la période de gestation. L’on notera surtout les malformations au niveau du système nerveux, un fœtus résolument petit et présente un retard de croissance. Les enfants prématurés sont également fruits d’une carence en vitamines B9 chez la mère durant la grossesse.

Lutter contre les carences en vitamines B9

La seule issue pour éviter les carences en vitamines B9 est de cibler les aliments qui en contiennent le plus, même si des traitements médicamenteux sont également proposés, mais doivent toujours faire l’objet d’une prescription médicale pour prise de compléments alimentaires. D’ailleurs, le naturel reste la meilleure manière d’avoir une absorption rapide et efficace dans l’organisme. Il existe ainsi des aliments qui présentent une certaine teneur en vitamines B9, dont la plus élevée est observée chez la levure en paillettes. Évalués comme des aliments ayant des quantités médium en folate, les épinards, le cresson ou encore les pois chiches, tandis que les plus faibles teneurs sont identifiées chez les concombres, les pommes de terre et le lait.